Exposition de Photographies de Marc Legroux

 

Du 2 mars au 12 avril (Accès libre aux horaires d’ouverture de l’Arrêt Public)

Vernissage le samedi 30 mars à 16 h 30.

 

 

 

De la Sibérie au Japon, il n’y a qu’un pas, la mer du Japon. Marc l’a franchi pour une déambulation attentive de plusieurs semaines au printemps 2018.

De Tokyo la tentaculaire, à Hiroshima lieu de mémoire s’il en est, en recueillement à Kyoto, à Hakoné pour se rapprocher du mont Fuji et à Chichibou pour gouter les délices du Japon intemporel, la fascination a été de tous les instants et la moisson d’images centrée sur les japonais.

Au-delà des guides de voyages et des clichés, l’exposition propose quelques clés sur le quotidien des urbains pressés, sur la profonde beauté de la nature renaissante au printemps, sur des lieux de mémoire ou du shintoïsme, sur des mystères insondables pour un occidental de passage, sur des complicités d’un instant.

Le travail de sélection et de mise en exposition a été en partie préparé avec Claudine Doury de l’agence VU.

 

Marc Legroux

 

L’auteur Marc Legroux est un photographe amateur qui a découvert la prise de vue et le laboratoire noir & blanc il y a de cela presque 40 ans.

Depuis, la photo est une passion permanente, que ce soit dans sa vie quotidienne en Anjou ou lors de fréquents voyages personnels et professionnels en Europe, en Asie (Thaïlande, Inde, Chine, Népal, Russie, Japon, …) et en Amérique du Nord.

Le regard de Marc est avant tout porté sur l’humain dans la lignée des photographes humanistes. Que ce soit sur le travail de portraits dans le Transsibérien, les habitants d’Harlem à New York ou les déambulations japonaises, Marc n’a de cesse de rentrer en connivence avec Russes, Afro-Américains ou Japonais pour saisir des instants de leur vie ordinaire et les révéler en moments extraordinaires pour nous.

Marc a participé à de nombreuses expositions collectives du Club Photo d’Angers au Parc des expositions : Portraits serrés d’hommes d’Asie (2012), Communauté d’Emmaüs d’Angers (2013), Atmosphère nocturne angevine (2014), Portraits du Népal (2015), invité d’honneur pour Trans-Siberian (2016), Harlem aujourd’hui (2017).

Marc est l’auteur du livre de photographies aux éditions Feuillages – Avril 2016  et de l’exposition du même nom qui a déjà été présentée pendant 7 mois sur 7 lieux différents.